bien connaitre le controle technique de votre auto poids-lourd motos

controle téchnique de votre auto

tout sur le contrôle technique

auto moto poids lourd


logo-camion.png

auto.jpg

 

                                    Les défauts refuser au control technique

 

Quelles sont les obligations des contrôleurs technique lorsqu'ils inscrivent un défaut sur un rapport et pourquoi les font-ils ? Toutes les réponses sont dans les textes qui suivent et ils vous aideront à comprendre comment faire pour éviter une contre visite ou pour réussir à avoir un rapport de contrôle technique sans contre visite. Le lexique des points de contrôle est organisé en 10 fonctions qui traitent chacunes un ensemble de points sur un thème précis. Voici la liste : 0 - L'IDENTIFICATION : l'immatriculation, le numéro de série, les places assises.../   1 - LE FREINAGE : le frein de services, le frein à main, les plaquettes, les disques, le liquide.../   2 - LA DIRECTION : le volant, la crémaillière, les rotules de direction, l'assistance.../   3 - LA VISIBILITE : le pare-brise, les rétroviseurs, les essuies glace, le lave glace.../   4 - L'ECLAIRAGE : les phares, les feux, les ampoules, les voyants du tableau de bord... 5 - LES LIAISONS AU SOL : les pneumatiques, les jantes, les rotules de train, les silentblocs.../   6 - LA CARROSSERIE : les pare-chocs, les portes, les ailes, les capots et hayons, le plancher.../   7 - LES EQUIPEMENTS : les sièges, les ceintures, le klaxon, la batterie.../   8 - LES ORGANES MECANIQUES : le réservoir de carburant, l'échappement, les batteries électriques.../   9 - LA POLLUTION : la mesure des essences, des diesels, l'OBD...


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

Contrôle technique : la loi

Vous êtes dans l’obligation de faire passer le contrôle technique à votre véhicule 6 mois avant le 4e anniversaire de sa mise en circulation. Ce contrôle est valable 2 ans ; vous devrez donc repasser au contrôle technique 6 mois avant son 6e anniversaire.
Attention, si vous n’avez pas fait passer le contrôle technique à votre véhicule, vous risquez une amende de 135€ ; vous aurez ensuite une semaine pour faire le contrôle.

 

Tarifs du contrôle technique

Vous devez passer le contrôle technique dans un centre agrée. Cependant, les tarifs sont libres. Ils peuvent varier de 64€ dans une petite ville de province à 80€ dans Paris.
Utilisez des sites 
comparatifs des tarifs des contrôles techniques pour trouver le centre le moins cher le plus proche de votre domicile.

 

L’objectif du contrôle technique

Le contrôle technique a pour but de vérifier différents points importants relatifs à la sécurité de votre véhicule.
124 points sont étudiés dont 72 peuvent faire l’objet d’une contre visite.

1 : identification
2 : freinage
3 : direction
4 : visibilité
5 : éclairage, signalisation
6 : liaison au sol
7 : structure et carrosserie
8 : équipement
9 : organe mécanique
10 : pollution, niveau sonore

 

Vérifiez certains points avant de faire passer le contrôle (feux, plaque d’immatriculation, liquides, etc.) pour ne pas être obligé de passer une contre visite.
 

Contrôle technique et véhicule d’occasion

Vous vendez votre véhicule ? Vous devez être à jour du contrôle technique. Si votre véhicule a moins de 4 ans, vous n’êtes pas obligé de passer par le contrôle technique. En revanche, si votre véhicule a plus de 4 ans, vous devez remettre à l’acheteur, avant la signature du contrat de vente, le procès-verbal du contrôle technique de moins de 6 mois.
Ce procès-verbal sera nécessaire à l’acheteur lorsqu’il fera la demande de certificat d’immatriculation (carte grise).

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

 notre plus grand conseil

 

 Dans tous les cas et malgré tout ce que vous avez pu entendre, apportez en premier votre véhicule dans un centre de contrôle technique. Tous les contrôleurs techniques sont des professionnels de l'automobile et savent exactement ce qu'il faut faire sur les véhicules. Eux ne touchent aucunes commissions sur les pièces ou les réparations, ils ne vous feront faire que ce qui est nécessaire. Même si vous n'avez pas eu le temps de préparer votre véhicule, allez directement dans un centre de contrôle technique, ils vous diront quoi faire et quels sont les travaux prioritaires.

 

Préparer son véhicule pour éviter la contre visite

La plupart du temps la contre visite est offerte par les centres mais ils sont de plus en plus nombreux à la faire payer, car le temps passé sur le véhicule et le procés verbal de contrôle a un coût. C'est pour ces raisons qu'il est préférable de préparer son véhicule avant de l'amener dans un centre afin d'éviter des surprises et des complications ,  Faire le tour de l'éclairage Installez-vous au poste de conduite et demandez à quelqu'un de vérifier l'éclairage avant et arrière en actionnant les différentes fonctions comme : les clignotants, les feux de positions (veilleuses), les feux de croisement (codes), les feux de route (phares), les stops et le 3ème feu stop (feux central souvent sur le haut du véhicule à l'arrière), les feux de recul, le ou les feux de brouillard avant et arrière... Sachant qu'une ampoule grillée peut entrainer une amende, l'éclairage est à vérifier régulièrement pour éviter les mauvaises surprises !   Les autres vérifications à faire simplement Donnez un coup de klaxon car le véhicule sera refusé s'il ne fonctionne pas,   regardez l'état de vos rétroviseurs (même l'intérieur) il faut surtout qu'ils tiennent correctement et qu'on voit bien dedans. Ecoutez le bruit de votre échappement, une fuite entrainera le contrôle impossible de la pollution, vérifiez aussi qu'il tienne correctement,   l'état des pneumatiques car aucun doit avoir les témoins au même niveau que la bande de roulement (affleurement), pas de fissure supérieure à 30 cm sur le pare-brise sinon c'est un refus, rien qui risque de blesser quelqu'un autour du véhicule (pare-chocs bien fixés, baguettes de portes mal fixées...), le niveau de l'huile doit être entre le minimum et le maximum sinon la pollution ne sera pas contrôlée sur les diésel et pour ces derniers (surtout ceux qui font régulièrement de la ville),   petit conseil pour la polution  n'hésitez pas à pousser dans les tours votre moteur (sur une rocade par exemple en respectant les limitations de vitesse) en 2ème ou 3ème jusqu'à 3500 tours (plusieurs fois) et n'ayez pas peur de voir une grosse fumée noire à l'arrière du véhicule, c'est normal ! Vous venez de "ramoner" votre échappement en quelques sortes !

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

controle technique motos

 Les choses avancaient à grand pas, puisque beaucoup de centres test étaient déjà équipés d'une piste de contrôle moto. Le ministère des transports était bien obligé de mettre en place ce qui est déjà en application dans plusieurs pays de la communauté Européenne... Et bien NON, le contrôle technique des 2 roues ne verra pas le jour ! Le retard pris sur la mise en place, techniquement compliqué selon la catégorie: scooter, 125, motos... ou tout simplement les éléctions présidentielles !!!

 

 

                          Quels points seront contrôlés

? IDENTIFICATION : Immatriculation, numéro de série... FREINAGE : Mesure de l'efficacité, cables, circuit, poignées... DIRECTION : Guidon, butée... VISIBILITE : Rétroviseurs... ECLAIRAGE : Phare, feux arrière, clignotants... LIAISONS AU SOL : Fourche, suspension, jantes, pneus... STRUCTURE : Cadre, carénage, gardes boue... EQUIPEMENTS : Klaxon, selle, calles pieds... ORGANES MECANIQUES : Moteur, transmission, échappement... VITESSE : Compteur, mesure sur banc.../ ... une loi  Faisant fi de l’engagement pris il y a un an de ne pas introduire de nouvelle réglementation à l’égard des 2RM (deux-roues motorisés) qui n’ait été discutée avec les usagers, le gouvernement a décidé la mise en place prochaine d’un contrôle technique obligatoire biennal pour tous les cyclomoteurs.

''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''             controle technique poids lourd

 

LE CONTROLE TECHNIQUE DES POIDS LOURDS Il ne concerne que les véhicules dont le PTAC est supérieur à 3,5 tonnes. Il y a 200 points de contrôle de base et des points contrôles supplémentaires applicables à certains véhicules lourds spécifiques : les véhicules de transport de personnes, les véhicules de transport de matières dangereuses, les véhicules école, les véhicules sanitaires et les véhicules de dépannage.


Les véhicules concernés Les véhicules dont les genres sont les suivants


 les tracteurs routiers (TRR) / les camions (CAM) / les semi-remorques avant train (SRAT) / les semi-remorques routières (SREM) / les remorques routières (REM) / les semi-remorques pour transports combinés (SRTC) / les remorques pour transports combinés (RETC) / les véhicules automoteurs spécialisés (VASP) / les semi-remorques spécialisées (SRSP) / les remorques spécialisées (RESP) / les véhicules de transport en commun de personnes (TCP)

 


Résultat du contrôle Chaque défaut relevé peut faire modifier le résultat du contrôle

. Les altérations sont les suivantes  : X : renvoi du véhicule sans réalisation de la visite / C : Commentaire / O : Observation (défaut à corriger mais sans obligation de contre-visite) / S : Contre-visite avec autorisation de circuler / R : Contre-visite avec interdiction de circuler Durée de validité * Véhicule accepté : 6 mois pour un TCP, 1 an pour les autres véhicules. * Véhicule refusé "sans interdiction de circuler"  / (S) : un mois après la date de la nouvelle visite technique périodique. * Véhicule refusé "avec interdiction de circuler" / (R) : pas de validité. * Véhicule avec un report de visite / (X) : le contrôleur établit un procès-verbal de contrôle mentionnant l’observation correspondante. Le véhicule doit être présenté à nouvelle visite technique périodique dans les conditions prévue par l’arrêté du 27 juillet 2004.


Durée de validité

 

 * Véhicule accepté : 6 mois pour un TCP, 1 an pour les autres véhicules. * Véhicule refusé "sans interdiction de circuler" (S) : un mois après la date de la nouvelle visite technique périodique. * Véhicule refusé "avec interdiction de circuler" (R) : pas de validité. * Véhicule avec un report de visite (X) : le contrôleur établit un procès-verbal de contrôle mentionnant l’observation correspondante. Le véhicule doit être présenté à nouvelle visite technique périodique dans les conditions prévue par l’arrêté du 27 juillet 2004.

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

    les systèmes de freinage         

 

 

 

1 -  Frein de service (frein au pied) (Contre Visite) - Absence totale d’efficacité sur un essieu ou sur une roue. - Blocage immédiat d’une roue dès sollicitation de la commande de freinage. - Elément récepteur de freinage différent sur un même essieu (disque à droite, tambour à gauche). - Elément récepteur absent (tambour ou disque). - Différence de force de freinage mesurée entre les côtés Droit et Gauche d’un même essieu, supérieure ou égale à 30%, à l’instant où la 1ère roue atteint sa force de freinage maximale. - Correction au niveau du volant, en essai sur piste, pour éviter une modification de trajectoire du véhicule se traduisant par des déports importants. - Efficacité globale mesurée sur freinomètre strictement inférieure au seuil réglementaire. - Décélération, mesurée sur piste, inférieure au seuil réglementaire. - Véhicules équipés : de pneus à clous, de roue galette, de roues munies de pneumatiques de circonférence ou taille différentes sur un même essieu. - Véhicules à suspension hydraulique bloquée en position basse et ne permettant pas l’accès au banc de freinage. - Rupture du système de freinage pendant l’essai. Frein de stationnement (frein à main) (Contre Visite) - Efficacité strictement inférieure au seuil réglementaire. - Immobilisation insuffisante du véhicule lors de l’essai de démarrage frein de stationnement enclenché (méthode alternative) - Immobilisation non assurée sur une rampe à 18%. - Véhicules équipés : de pneus à clous, de roue galette, de roues munies de pneumatiques de circonférence ou taille différentes sur l’essieu. - Véhicules à suspension hydraulique bloquée en position basse et ne permettant pas l’accès au banc de freinage. - Rupture du système de freinage pendant l’essai. - Voyant allumé ou message d’alerte indiquant un dysfonctionnement au niveau du frein de stationnement à commande électrique. Réservoir de liquide de frein (Contre Visite) - Niveau de liquide inférieur au repère minimum. - Bouchon absent ou remplacé par un dispositif non adapté. - Fissure, cassure du réservoir ou du bouchon. - Fuite de liquide de frein avec formation de gouttes au réservoir. - Fuite de liquide de frein avec formation de gouttes entre le réservoir et le maître-cylindre. - Fuite d'air. - Défaut d’accès visuel suite à modification(s) non prévue(s) par le constructeur. Maître-cylindre (Contre Visite) - Absence, desserrage ou rupture d’au moins un des éléments de fixation du maître-cylindre ou du robinet de freinage sur son support. - Maître-cylindre ou robinet de freinage mal fixé. - Ecoulement de liquide de frein avec formation de gouttes au maître-cylindre (généralement à l’arrière). - Fuite au contacteur de stop. - Fuite interne (détectée par enfoncement continuel de la pédale sous faible pression). - Fuite d’air au robinet de freinage. - Défaut d’accès visuel suite à modification(s) non prévue(s) par le constructeur.

 

 Canalisation de frein

 (conduits rigides) (Contre Visite) - Oxydation provoquant un gonflement et un effritement du métal (sans perforation). - Canalisation écrasée, pliée, pincée, vrillée, soudée. - Usure résultant d’un contact permanent ou intermittent ou d’un ancien frottement (enlèvement de matière). - Ecoulement de liquide de frein avec formation de gouttes entre le maître-cylindre et la canalisation, au niveau de la canalisation ou des raccords. - Fuite d’air. - Défaut d’accès visuel suite à modification(s) non prévue(s) par le constructeur. Flexible de frein (conduits souples) (Contre Visite) - Craquelure ou coupure laissant apparaître la toile. - Usure due à un frottement laissant apparaître la toile. - Flexible trop court limitant le braquage ou le débattement de la roue. - Porosité laissant transpirer le liquide de frein. - Hernie. - Contact permanent ou intermittent avec un élément tournant ou fixe. - Absence de passe fil avec enlèvement de matière laissant apparaître la toile. - Ecoulement du liquide de frein avec formation de gouttes. - Fuite d’air. - Défaut d’accès visuel suite à modification(s) non prévue(s) par le constructeur. Correcteur, répartiteur de freinage (Contre Visite) - Ecoulement de liquide de frein avec formation de gouttes. - Fuite d’air. - Absence de commande. - Dispositif court-circuité. - Commande inopérante. - Absence, desserrage ou rupture d’au moins un des éléments de fixation. - Défaut d’accès visuel suite à modification(s) non prévue(s) par le constructeur. Pédale du frein de service (Contre Visite) - Déformation de la pédale. - Absence de caoutchouc (si prévu) ou de dispositif antidérapant. - Absence de la surface d’appui prévue d’origine. - Palonnier ou dispositif équivalent ne permettant pas un guidage correct de la pédale. - Axe de pédale trop serré - Jeu excessif au niveau de la liaison pédale/palonnier - Mauvais retour de la pédale (ex : grippage) Commande du frein de stationnement (Contre Visite) - Verrouillage impossible de la commande. - Absence de la commande. - Absence de l’axe ou de la fixation du support de l’axe. Disque de frein (Contre Visite) - Disque craquelé, cassé ou fissuré. - Absence, desserrage ou rupture d’au moins un des éléments de fixation. - Défaut d’accès visuel suite à modification(s) non prévue(s) par le constructeur.

Câble, tringlerie du frein de stationnement (Contre Visite) - Câble cassé, effiloché. - Gaine métallique déformée, rompue, écrasée - Tringle cassée, désolidarisée. - Usure résultant d’un contact permanent ou intermittent ou d’un ancien frottement (enlèvement de matière). - Fixation manquante avec risque d’accrochage. - Absence, amorce de rupture ou rupture de l’arrêt de gaine ou de son support. - Absence d’axe de liaison - Absence de gaine, câble ou tringle. - Défaut d’accès visuel suite à modification(s) non prévue(s) par le constructeur. Etrier, cylindre de roue (Contre Visite) - Grippage de l’étrier flottant. - Frein d’écrou non rabattu (pour les ½ étriers). - Frottement de l’étrier sur la jante ou sur le disque. - Fissure, cassure. - Défaut d’assemblage (pour les ½ étriers). - Tuyaux de liaison des ½ étriers écrasés. - Absence, desserrage ou rupture d’au moins un des éléments de fixation. - Mauvaise fixation du flasque de frein sur son support. - Levier (freinage pneumatique) endommagé (déformé). - Levier (freinage pneumatique) monté à l’envers ou de longueurs différentes (comparaison G/D sur le même essieu) - Mauvaise fixation du levier sur son axe (freinage pneumatique). - Position asymétrique des leviers au repos, sur un même essieu (freinage pneumatique). - Système de réglage différent sur un même essieu (freinage pneumatique). - Ecoulement de liquide de frein avec formation de gouttes. - Défaut d’accès visuel suite à modification(s) non prévue(s) par le constructeur. Tambour de frein (Contre Visite) - Fissure ou cassure avec élément manquant laissant apparaître la garniture. Plaquette de frein (Contre Visite) - Absence d’au moins un des éléments de fixation (Y compris les accessoires de montage). - Absence de garniture sur la plaquette (frottement acier sur acier). - Plaquette montée à l’envers (frottement acier sur acier). - Absence de plaquette. Système d’assistance de freinage (Contre Visite) - Absence d’assistance de freinage. Pour les dispositifs à dépression : absence de modification de la position de la pédale de frein constatée, au démarrage, lors du contrôle du fonctionnement ; Pour les dispositifs à haute pression hydraulique : voyant d’alerte du circuit hydraulique allumé, moteur tournant - Pour les groupes oléopneumatiques : moteur tournant, voyant d’alerte de pression d’air allumé ou manomètre en zone d’alerte, moteur arrêté contact sur ON, voyant d’alerte de pression d’air éteint. Pour les freins pneumatiques : moteur tournant, voyant d’alerte de pression d’air allumé ou manomètre en zone d’alerte. moteur arrêté contact sur ON, voyant d’alerte de pression d’air éteint. Système antiblocage et/ou de régulation (ABS) (Contre Visite) - Ecoulement de liquide de frein avec formation de goutte. Témoin de niveau de liquide de frein (voyant) (Contre Visite) - Voyant allumé de façon permanente ou intempestive ou Voyant éteint à la mise sous contact

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

plaque immatriculation et fiche identité du véhicule

 1 - IDENTIFICATION DU VÉHICULE Plaque d’immatriculation (Contre Visite) - Décollement (même partiel) d’au moins un caractère ou du fond. - Mauvaise lisibilité des caractères due à une altération de la plaque (corrosion, déformation, pliure). - Plaque fissurée ou cassée. - Absence, desserrage ou rupture d’un des éléments de fixation. - Plaque fixée de façon amovible (exemple : vis, ….) - Divergence entre le numéro d’immatriculation du véhicule et celui mentionné sur le document d’identification - Panachage de couleurs entre les plaques Avant et Arrière (plaques à fond blanc et fond noir ou plaques à fond noir et fond jaune), - Immatriculation FNI (ancienne) sur plaque SIV (nouvelle) et vice versa, - Absence d’au moins un tiret sur une immatriculation SIV sur plaque SIV (exemples : ZZ -111 ZZ...), - Indications sur la plaque, autres que : sur la gauche de la plaque FNI ou SIV (hors collection) : symbole européen incluant le(s) caractère(s) indicateur du pays (F), sur la droite de la plaque SIV (hors collection) : l’identifiant territorial (exemple : ,), dans la partie inférieur de la plaque, séparé de la partie sur laquelle figue le numéro d’immatriculation par un trait ou par un bossage : des références professionnelles (relatives au véhicule ou à la plaque) - Couleur de plaque ou type de caractères ne répondant pas aux caractéristiques - Absence d’au moins une plaque Plaque constructeur (Contre Visite) - Sur les caractères présents sur le document d'identification, pour les véhicules dont la première mise en circulation date de moins de 30 ans (inclus), au jour du contrôle, divergences autres que : Inversion de 2 caractères accolés ; Absence d’un caractère entraînant un décalage ; Non-concordance sur un caractère. Frappe à froid sur le châssis (Contre visite) - Sur les caractères présents sur le document d'identification, pour les véhicules dont la première mise en circulation date de moins de 30 ans (inclus), au jour du contrôle, divergences autres que : Inversion de 2 caractères accolés ; Absence d’un caractère entraînant un décalage ; Non-concordance sur un caractère. - Absence du numéro frappé à froid - Défaut d’accès visuel suite à modification(s) non prévue(s) par le constructeur ou à l’ouverture impossible d’un ouvrant (porte, capot, hayon…) - Numéro de série illisible dû à une corrosion importante - Numéro de série masqué (adjonction de produits) - Traces d’intervention dans la zone du numéro frappé (soudage, meulage) Véhicule (Renvoi du véhicule) - Panne du véhicule pendant le contrôle (ex : panne moteur, ….) - Impossibilité d’accès aux éléments d’identification (frappe à froid et plaque constructeur) situés ou non dans le compartiment moteur - Impossibilité d’accès, notamment à des éléments du système de freinage, de direction, de suspension - Panne d’un appareil de contrôle, pendant le contrôle, sans possibilité d’appliquer la méthode alternative prévue (ex : panne du freinomètre et impossibilité d’effectuer des essais avec un décéléromètre) Energie moteur (Contre visite) - Divergence entre l’énergie moteur spécifiée sur le document d’identification et celle(s) utilisable(s) par le véhicule.

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@


SYSTÈME DE DIRECTION

 

 Volant de direction (Contre Visite) - Mouvement d’un point de la couronne du volant dépassant un cinquième du diamètre du volant Crémaillère, boîtier de direction (Contre Visite) - Absence, desserrage ou rupture d’au moins un des éléments de fixation ou de commande. - Flambage de la crémaillère. - Déformation de la bielle pendante. - Fissure, cassure du corps de boîtier ou de crémaillère. - Ovalisation des trous de fixation sur le châssis - Défaut d’accès visuel suite à modification(s) non prévue(s) par le constructeur. Biellette, timonerie de direction (Contre Visite) - Flambage d’une biellette. - Fissure, cassure d’une biellette. - Corrosion perforante d’une biellette. - Défaut d’accès visuel suite à modification

Rotule, articulation de direction (Contre Visite) - Déformation de la partie mâle ou femelle de la rotule ou de l’articulation. - Déformation de la rotule dans sa partie filetée côté réglage. - Corrosion perforante au point d’ancrage d’une articulation sur la structure avec risque d’arrachement. - Rupture d’une des pièces constituant la rotule ou l’articulation. - Désolidarisation de la partie mâle de la partie femelle de la rotule ou de l’articulation. - Débattement constaté, sans contrainte excessive, entre les parties mâle et femelle de la rotule. - Débattement de l’articulation. - Grippage. - Rupture d’assemblage entre la partie mâle ou femelle de la rotule et son support. - Débattement constaté, sans contrainte excessive, entre la partie mâle ou femelle et son support. - Absence ou desserrage d’au moins une des fixations entre la partie mâle ou femelle et son support. - Absence de goupille d’arrêt d’écrou. - Absence ou desserrage du contre-écrou de réglage. - Défaut d’accès visuel suite à modification(s) non prévue(s) par le constructeur. Relais de direction (Contre Visite) - Débattement de l’axe du relais de direction. - Absence, desserrage ou rupture d’au moins un des éléments de fixation. - Ovalisation des trous de fixation sur le châssis - Défaut d’accès visuel suite à modification(s) non prévue(s) par le constructeur. Système d’assistance de direction (Contre Visite) - Fonctionnement intermittent de l’assistance. - Assistance de direction inopérante. - Pompe ou moteur d’assistance bruyant. - Système d’alerte de dysfonctionnement déclenché (témoin allumé, avertisseur sonore, etc.). - Niveau de liquide insuffisant. - Incohérence entre l’angle du volant et l’angle des roues (pour direction à assistance électrique). - Bouchon absent ou remplacé par un dispositif non adapté. - Ecoulement de liquide avec formation de gouttes. - Fissure, cassure du réservoir ou du bouchon.

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

            VISIBILITÉ

 Pare-brise (Contre Visite) - Fissure débordant d’un cercle de 300 mm de diamètre quelle que soit la zone et la profondeur de la fissure. - Collage d’étiquettes autres que réglementaires ou assimilées dans la zone de balayage du ou des essuie-glaces. - Présence d’un film ou bandeau débordant une zone limitée à une hauteur de 10 cm par rapport au bord supérieur du pare-brise. - Absence de tout ou partie (pour le pare-brise en 2 parties) du pare-brise. - Présence d’un pare-brise provisoire. Rétroviseur (Contre Visite) - Glace incomplète ou fissurée ne permettant pas une bonne visibilité. - Altération du miroir (opacité, dégradation nette du tain). - Absence, desserrage ou rupture d’au moins un des éléments de fixation du support avec risque de décrochage. - Support carénage ou rétroviseur cassé générant une partie saillante. - Rétroviseur (glace et/ou support) instable dû à une mauvaise fixation rendant son utilisation impossible. - Absence du rétroviseur prévu.

Essuie-glace AV (Contre Visite) - Absence de déplacement d’au moins un essuie-glace. - Course partielle de l’essuie-glace. - Absence d’au moins un balai ou d’un essuie-glace complet. - Caoutchouc du balai détérioré (coupé, arraché,...) sur 1/5 ou plus de sa longueur. Système de désembuage (Contre Visite) - Non-fonctionnement du dispositif de désembuage. - Absence de flux d’air au niveau des orifices destinés au désembuage du pare-brise

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

ECLAIRAGE, SIGNALISATION

  Réglage trop haut et/ou faisceau non-conforme (mesures codes) (Contre Visite) - Ligne de coupure du faisceau lumineux positionnée AU-DESSUS du repère correspondant à la valeur de rabattement définie en fonction de la hauteur du feu. - Ligne de coupure du faisceau lumineux de forme différente de celles du schéma « lignes de coupure » due notamment à : une lampe placée en position pour circulation à gauche, un mauvais positionnement de la lampe, une lampe non adaptée à son support. - Ligne de coupure modifiée par l’adjonction d’un autocollant sur la glace du feu (Circulation à gauche). - Valeur de rabattement supérieure à la valeur limite, en fonction de la hauteur du feu. - Ligne de coupure se situant en dehors de la zone de mesure (au dessus de +2%) Réglage anormalement bas (mesures codes) (Contre Visite) - Ligne de coupure du faisceau lumineux positionnée AU-DESSOUS du repère correspondant à la valeur de rabattement -4.0% ou sur ce même repère. - Valeur de rabattement inférieure ou égale à -4.0% - Mesure impossible par l’appareil, faisceau trop bas. Feu de croisement (codes) (Contre Visite) - Adjonction de produit ou film ou lampe modifiant la couleur d’éclairage d’origine. - Symétrie de couleur non respectée entre les feux assurant la même fonction (un blanc, un jaune). - Projecteurs différents (1 classique – 1 feu à source lumineuse à décharge). - Glace du feu cassée avec élément manquant. - Glace du feu fêlée en totalité (de bord à bord). - Glace du feu réparée à l’aide de ruban adhésif. - Impact perforant pouvant laisser passer l’eau. - Absence de glace et/ou du réflecteur. - Présence d’eau. - Glace du feu décollée. - Détérioration de la glace de protection ne permettant pas la mesure de rabattement du feu de croisement - Réflecteur déformé et/ou rouillé et/ou terni altérant l’effet miroir. - Absence d’au moins un feu. - Impossibilité, pour le réglophare, d’effectuer la mesure de rabattement alors que le faisceau éclaire la zone de mesure (comprise entre +2.0% et -4.0%) - Commutation non réglementaire avec les autres feux. - Commutation code/phare non réalisée par une seule action. - Fonctionnement intermittent ou intempestif. - Insuffisance d’éclairage (défaut de masse,...). - Non fonctionnement d’un ou des feux. - Absence de nettoyage de la glace du projecteur pour les véhicules équipés de projecteurs à lampe à décharge (absence de liquide de nettoyage dans le réservoir, non fonctionnement du lave projecteur, mauvais état du balai, porte gicleur détérioré, etc.). - Clignotement du témoin (ex : témoin de feu de croisement) indiquant un dysfonctionnement de la fonctionnalité « éclairage virage ». - Absence, desserrage ou rupture d’au moins un des éléments de fixation pouvant entraîner une instabilité du faisceau lumineux ou une mauvaise orientation du feu. - Feu monté à un emplacement non réglementaire (hauteur).

Feu de route (phares) (Contre Visite) - Adjonction de produit ou film ou lampe modifiant la couleur d’éclairage d’origine. - Symétrie de couleur non respectée entre les feux assurant la même fonction (un blanc, un jaune). - Projecteurs différents (1 classique – 1 feu à source lumineuse à décharge). - Glace du feu cassée avec élément manquant. - Glace du feu fêlée en totalité (de bord à bord). - Glace du feu réparée à l’aide de ruban adhésif. - Impact perforant pouvant laisser passer l’eau. - Absence de glace du feu, - Présence d’eau. - Glace du feu décollée. - Réflecteur déformé et/ou rouillé et/ou terni altérant l’effet miroir. - Absence d’au moins un feu - Commutation non réglementaire avec les autres feux. - Commutation code/phare non réalisée par une seule action. - Fonctionnement intermittent ou intempestif. - Insuffisance d’éclairage (défaut de masse,...). - Non fonctionnement d’un ou des feux. - Absence, desserrage ou rupture d’au moins un des éléments de fixation pouvant entraîner une instabilité du faisceau lumineux ou une mauvaise orientation du feu - Feu monté à un emplacement non réglementaire (hauteur).

Feu de position (veilleuses) (Contre Visite) - Toute modification entraînant une modification de la couleur dont : Couleur non conforme, Adjonction de produit ou film ou lampe modifiant la couleur de signalisation. - Décoloration importante. - Absence d’au moins un feu - Absence de cabochon. - Cassure avec élément manquant. - Cabochon perforé. - Cabochon réparé par ruban adhésif. - Présence d’eau. - Commutation non réglementaire avec les autres feux. - Fonctionnement intermittent ou intempestif. - Insuffisance ou excès d’éclairage (défaut de masse, inversion des lampes 5/21 W,...). - Non fonctionnement d’un ou des feux. - Fonctionnement partiel du feu (LED ou néon ou multi-lampes à incandescence) - Absence, desserrage ou rupture d’au moins un des éléments de fixation n’assurant plus l’immobilisation du feu ou du cabochon - Feu monté à un emplacement non réglementaire (hauteur).

Feu indicateur de direction (y compris répétiteurs)(clignotants) (Contre Visite) - Toute modification entraînant une modification de la couleur dont : Couleur non conforme, Adjonction de produit ou film ou lampe modifiant la couleur de signalisation. - Décoloration importante. - Absence d’au moins un feu - Absence de cabochon. - Cassure avec élément manquant. - Cabochon perforé. - Cabochon réparé par ruban adhésif. - Présence d’eau. - Fréquence de clignotement différente de 90±30 clignotements/mn. - Absence de fonctionnement simultané du même côté. - Insuffisance d’éclairage (défaut de masse,...). - Fonctionnement intempestif. - Non fonctionnement d’un ou des feux. - Fonctionnement partiel du feu (LED ou néon ou multi-lampes à incandescence) - Absence, desserrage ou rupture d’au moins un des éléments de fixation n’assurant plus l’immobilisation du feu ou du cabochon - Feu monté à un emplacement non réglementaire (hauteur).

Feu stop (Contre Visite) - Toute modification entraînant une modification de la couleur dont : Couleur non conforme, Adjonction de produit ou film ou lampe modifiant la couleur de signalisation. - Décoloration importante. - Absence d’au moins un feu. - Absence de cabochon. - Cassure avec élément manquant. - Cabochon perforé. - Cabochon réparé par ruban adhésif. - Présence d’eau. - Fonctionnement permanent. - Fonctionnement intermittent ou intempestif. - Insuffisance d’éclairage (défaut de masse, inversion lampe 5/21 watt,..). - Commutation non réglementaire. - Non fonctionnement d’un ou des feux. - Fonctionnement partiel d’un ou des feux (LED ou néon ou multi-lampes à incandescence) - Absence, desserrage ou rupture d’au moins un des éléments de fixation n’assurant plus l’immobilisation du feu ou du cabochon. - Feu monté à un emplacement non réglementaire.

troisiéme feu stop (contre visite)Toute modification entraînant une modification de la couleur dont : Couleur non conforme, Adjonction de produit ou film ou lampe modifiant la couleur de signalisation. - Décoloration importante. - Absence du feu pour un VP mis en circulation à partir du 01/10/2000. - Absence de cabochon. - Cassure avec élément manquant. - Cabochon perforé ou réparé par ruban adhésif. - Fonctionnement permanent. - Fonctionnement intermittent ou intempestif. - Commutation non réglementaire. - Eclairage non simultané avec les autres feux stop. - Non fonctionnement du feu. - Fonctionnement partiel du feu (LED ou néon ou multi-lampes à incandescence) - Absence, desserrage ou rupture d’au moins un des éléments de fixation n’assurant plus l’immobilisation du feu ou du cabochon - Feu non centré à l’exception des véhicules à portes arrière battantes. - Feu placé au même niveau ou en dessous des 2 autres feux de stop.

ECLAIRAGE, SIGNALISATION (suite) Feu de plaque AR (Contre Visite) - Toute modification entraînant une modification de la couleur dont : Couleur non conforme, Adjonction de produit ou film ou lampe modifiant la couleur de signalisation. - Décoloration importante. - Absence d’au moins un feu. - Absence de cabochon. - Cassure avec élément manquant. - Cabochon perforé. - Cabochon réparé par ruban adhésif. - Présence d’eau. - Absence totale d’éclairage. - Absence du feu ou de la totalité des feux de plaque. - Feu monté à un emplacement ne permettant plus l’éclairage de la plaque. - Absence, desserrage ou rupture d’au moins un des éléments de fixation n’assurant plus l’immobilisation du feu ou du cabochon. Catadioptre AR (Contre Visite) - Toute modification entraînant une modification de la couleur dont : Couleur non conforme, Adjonction de produit ou film ou lampe modifiant la couleur de signalisation. - Décoloration importante. - Absence d’au moins un dispositif réfléchissant. - Cassure avec élément manquant. - Absence, desserrage ou rupture d’au moins un des éléments de fixation n’assurant plus l’immobilisation du catadioptre ou du cabochon. Catadioptre Latéral (véhicules de plus de 6 mètres) Obligatoire pour les véhicules mis en circulation à compter du 01/10/1980 et de plus de 6 mètres de long. De couleur orange et espacés au maximum de 3 mètres. (Contre Visite) - Toute modification entraînant une modification de la couleur dont : Couleur non conforme, Adjonction de produit ou film ou lampe modifiant la couleur de signalisation. - Décoloration importante. - Fêlure. - Cassure sans élément manquant. - Absence d’au moins un dispositif réfléchissant - Cassure avec élément manquant. - Absence, desserrage ou rupture d’au moins un des éléments de fixation n’assurant plus l’immobilisation du feu ou du cabochon

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@


LIAISON AU SOL

 

 Suspension (Contre Visite) - Essieu dont une des efficacités de suspension est inhabituelle pour le type de véhicule (suspension bridée, bloquée, amortisseurs inefficaces ou absents). - Variation incontrôlée de la hauteur de caisse sur un véhicule à suspension hydraulique ou pneumatique (phénomène de pompage). - Non-fonctionnement de la suspension hydraulique ou pneumatique. - Dispositif d’alerte de dysfonctionnement allumé. Ressort, barre de torsion (y compris ancrages) (Contre Visite) - Rupture du ressort hélicoïdal ou de la barre de torsion. - Rupture d’au moins une des lames de ressort. - Rupture de la jumelle, de la main de ressort ou de l’axe. - Rupture d’un point d’ancrage - Corrosion perforante de l’ancrage (ressort à lames, barre de torsion). - Corrosion perforante de la surface d’appui. - Ressort sortant de son logement, roues pendantes. - Ressort coupé ou modifié. - Déformation importante de la lame de ressort, du ressort hélicoïdal ou de la barre de torsion - Effilochement ou délaminage d’une lame de ressort composite. - Défaut d’accès visuel suite à modification(s) non prévue(s) par le constructeur.

Amortisseur (y compris ancrages) (Contre Visite) - Corrosion perforante au(x) point(s) d’ancrage risquant d’entraîner la rupture de la fixation. - Rupture de la tige ou du corps. - Rupture ou fissure de l’amortisseur au(x) point(s) d’ancrage. - Rupture d’un point d’ancrage - Axe ou écrou « Inopérant » ou desserré assurant à lui seul une des fixations. - Tous les écrous assurant une des fixations de l’amortisseur « Inopérants » ou desserrés. - Risque de décrochage de l’amortisseur provoqué par une détérioration d’une des fixations (silentbloc ne maintenant plus l’amortisseur sur sa fixation…). - Ecoulement d’huile avec formation de gouttes. - Présence d’huile sur le corps de l’amortisseur. - Absence d’un ou des amortisseurs prévus à l’emplacement d’origine. - Défaut d’accès visuel suite à modification(s) non prévue(s) par le constructeur. Roulement de roue (Contre Visite) - Jeu excessivement supérieur au jeu fonctionnel du roulement.

5 - LIAISON AU SOL Demi train AV (y compris ancrages) (Contre Visite) - Débattement constaté, sans contrainte excessive, entre les parties mâle et femelle de la rotule. - Débattement constaté, sans contrainte excessive, entre la partie mâle ou femelle de la rotule et son support - Débattement excessif ou insuffisant (Grippage) de l’articulation. - Silentbloc coupé, arraché ou absent. - Débattement du pivot sur son axe. - Jeu excessif au niveau de la partie supérieure du demi-train sur un système type MAC PHERSON - Débattement du porte-moyeu sur son support. - Corrosion perforante d’un élément. - Corrosion perforante d’un point d’ancrage de l’articulation ou du support d’ancrage de la rotule - Rupture ou fissure/cassure d’un des éléments du demi-train ou d’une des pièces constituant l’articulation ou la rotule. - Rupture ou fissure d’au moins un point d’ancrage de l’articulation ou du support d’ancrage de la rotule. - Désolidarisation de la partie mâle et femelle de l'articulation ou de la rotule. - Rupture d’assemblage entre la partie mâle de la rotule et son support. - Rupture d’assemblage entre la partie femelle de la rotule et son support. - Flambage entraînant une modification de la figure géométrique formée la liaison des différents points d’articulation. - Déformation de la partie mâle ou femelle de l’articulation. - Déformation du support d’articulation. - Déformation de la partie mâle ou femelle de la rotule. - Déformation du support de rotule - Déformation du moyeu

Barre stabilisatrice (y compris ancrages) (Contre Visite) - Rupture de la barre stabilisatrice. - Rupture ou fissure d’au moins un des points d’ancrage. - Corrosion perforante d’au moins un point d’ancrage risquant d’entraîner la rupture de la fixation. - Absence d’une des fixations ou de la barre de liaison assurant la fonction. Circuit de suspension (y compris accumulateurs) (Contre Visite) - Ecoulement d’huile avec formation de gouttes au niveau d’un des éléments du circuit. - Ecoulement de liquide constaté au joint de sphère. - Fuite d’air au niveau du coussin ou du circuit Essieu rigide (y compris ancrages) (Contre Visite) - Déformation de l’essieu entraînant une modification de sa géométrie (flambage du corps, déformation d’une trompette de pont). - Rupture, fissure de l’essieu. - Oxydation provoquant un gonflement et un effritement du métal avec perforation. - Absence d’une des fixations ou de la barre de liaison assurant la fonction..

Pneumatique (Contre Visite) - Apposition d’une pièce rapportée sur l’extérieur du flanc. - Hernie et/ou boursouflure du flanc. - Déformation de la bande de roulement (voilage). - Décollement de la bande de roulement. - Entaille ou craquelure sur le flanc ou la bande de roulement laissant apparaître la toile ou la carcasse directement ou indirectement par une intervention manuelle. - Craquelures multiples sur le flanc du pneumatique (ex : altération du caoutchouc). - Profondeur des rainures principales inférieure à 1,6 mm sur au moins 1 point mesuré. - Plat sur pneumatique occasionnant une profondeur d’une des rainures principales inférieure à 1,6 mm - Usure laissant apparaître la toile ou la carcasse sur la bande de roulement ou le flanc. - Absence de sculpture sur une partie de la bande de roulement. - Pneumatique recreusé. - Différence supérieure à 5 mm entre la profondeur des rainures principales de 2 pneumatiques montés sur le même essieu (y compris les roues d’un même côté d’un essieu à roues jumelées). - Absence ou illisibilité de marquage moulé en creux ou en relief sur le flanc du pneumatique : de dimensions, de structure (Ex : R pour Radial, D pour Diagonal, B pour Bias-belted). - Absence d’indicateurs d’usure sur un pneumatique monté sur VP (pneumatique recreusé ‘‘pneumatique camionnette’’ monté sur VP). - Montage non concordant avec les données constructeurs ou leurs équivalences*. - Dimensions de pneumatiques différentes sur un même essieu. - Indice de charge inférieur aux données constructeur, ou en l’absence de l’information, indice de charge inférieur à la charge maximale admissible par l’essieu considéré (base OTC). - Absence ou illisibilité de marquage d'indice de charge. *Les équivalences dimensionnelles théoriques (tableau TNPF) sont à indice de charge égal ou supérieur à la dimension de départ. - Montage de pneumatiques de catégories d'utilisation différentes sur un même essieu (pneumatique normal, pneumatique à usage spécial, "pneu neige"). - Montage de pneumatiques de structures différentes sur un même essieu (radial, diagonal, bias-belted). - Montage de pneumatiques RF (Run Flat) avec au moins un pneumatique d’une autre structure sur le véhicule quelque soit l’essieu (dans ce cas, le contrôleur valide les localisations AV et AR).

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

STRUCTURE, CARROSSERIE

 

 Porte latérale (Contre Visite) - Enjoliveur, pièces d’ornement, porte déchirée ou déformée faisant saillie. - Absence de porte. - Impossibilité d’ouverture par l’intérieur et/ou par l’extérieur d’une porte avant. - Impossibilité d’ouverture par l’extérieur d’une porte arrière. - Impossibilité de fermeture. - Verrouillage partiel (fermeture au 1er cran). - Difficulté de fermeture malgré 3 essais pour obtenir la fermeture. - Ouverture intempestive pendant la visite. - Absence de gâche ou de serrure de porte. - Absence ou non fonctionnement de la commande extérieure d’ouverture mécanique. - Desserrage important de la gâche ou de la serrure. - Corrosion perforante du support de la gâche ou de la serrure (avec risque d’arrachement).

 

Porte AR, hayon (Contre Visite) - Enjoliveur, pièces d’ornement, porte déchirée ou déformée faisant saillie. - Absence de porte arrière ou hayon. - Absence ou non fonctionnement de la commande d’ouverture. - Impossibilité de fermeture. - Verrouillage partiel d’une porte (1 point sur 2 pour les systèmes à tringleries, fermeture au 1er cran). - Difficulté de fermeture malgré 3 essais pour obtenir la fermeture. - Ouverture intempestive pendant la visite. Capot moteur ou au compartiment à bagages. (Contre Visite) - Déchirure ou déformation faisant saillie. - Absence de capot. - Ouverture impossible d’un capot, sans que cela empêche l’accès à des éléments d’identification et/ou de sécurité. - Impossibilité de fermeture. - Verrouillage partiel (fermeture au 1er cran ou une attache sur deux). - Difficulté de fermeture malgré 3 essais pour obtenir la fermeture. - Ouverture intempestive pendant la visite. - Absence ou desserrage de la gâche ou de la serrure du capot. - Corrosion perforante de la fixation de la gâche ou de la serrure (avec risque de décrochage).

Aile (Contre Visite) - Déchirure ou déformation faisant saillie. - Enjoliveur ou pièce d’ornement faisant saillie. - Absence d’aile Pare-chocs, bouclier : Les spoilers sont considérés comme partie intégrante du bouclier. En présence d’un pare-buffle, celui-ci doit être assimilé au pare-chocs. (Contre Visite) - Déchirure ou déformation faisant saillie. - Enjoliveur ou pièce d’ornement ou ferrure de fixation faisant saillie. - Absence des marquages prévus sur les systèmes de protection frontale (pare-buffle), pour les véhicules mis en circulation à compter du 25 mai 2007 (se reporter à la SR/V/F6-1 pour les marquages) - Partie coupante due à l’absence d’embout de pare-chocs. < précendent 0a-0b-1-1a-1b-2-3-4-4a-4b-4c-4d-5-5a-5b-5c-6-6a-7-8-9e-9d suivant > Superstructure, carrosserie (sauf ailes et ouvrants) Parties de la carrosserie constituées par : - les faces avant et arrière, - les custodes, - le tablier, - le pavillon, - la baie de pare-brise ou autres montants de vitrage, - les panneaux latéraux (véhicules de type fourgon, monospace, berline 3 portes, ...) (Contre Visite) - Fissure, cassure, déchirure faisant saillie. - Enjoliveur ou pièce d’ornement faisant saillie. Anti-encastrement, protections latérales - Oxydation provoquant un gonflement et/ou un effritement du métal avec ou sans perforation. - Absence, desserrage ou rupture d’au moins un des éléments de fixation. - Absence totale ou partielle de la soudure assurant la liaison. - Positionnement impliquant un dépassement de gabarit. - Dispositif masquant la signalisation. - Fissure, cassure, déchirure faisant saillie. - Absence de barre anti-encastrement AR (s’il existe une zone non protégée) - Absence de protection latérale (s’il existe une zone non protégée) - Barre anti-encastrement AR présente mais ne respectant pas les prescriptions de positionnement. - Protection latérale présente mais ne respectant pas les prescriptions de positionnement.

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@


 EQUIPEMENTS

 

 (nouveauté 2012) Siège (Contre Visite) - Elément de fixation desserré, rompu, manquant ne permettant pas l’immobilisation du siège. - Glissière détériorée ne permettant pas l’immobilisation du siège. - Non-fonctionnement du système de verrouillage de positionnement du siège. - Non-fonctionnement du système de réglage (AV/AR) du siège conducteur - Dispositif de réglage de la hauteur du siège défaillant (pas de d’immobilisation de l’assise) - Défaut d’accès ne permettant pas de vérifier la présence, l’état ou la fixation d’un ou des sièges (chargement important, lourd et encombrant sur les sièges). - Absence du siège conducteur.

Ceinture (Contre Visite) - Ceinture coupée, effilochée, nouée ou réparée (recousue, collée...). - Rétracteur visiblement hors d’usage. - Points durs lors de l’essai de déroulement (détérioration de l’enrouleur suite au déclenchement du limiteur d’effort). - Traces de brûlures (preuve du déclenchement du rétracteur à commande pyrotechnique), de frottements importants. - Détérioration des sur-coutures (ex : fonctionnement du limiteur d’effort) - Fixation défaillante de la ceinture sur l’ancrage. - Détérioration du renvoi. - Gêne dans le déplacement du dispositif de réglage en hauteur de la ceinture. - Maintien non assuré en position haute ou intermédiaire du dispositif de réglage en hauteur. - Fixation défaillante de l’ancrage sur la structure. - Ceinture à harnais, en l’absence d’un document du constructeur ou de son représentant ou des autorités en charge de la réception des véhicules, attestant que le véhicule a été homologué avec cet équipement. - Absence de blocage au déroulement rapide sur place sauf ceinture à inertie montée à l’arrière. - Absence ou difficulté d’enclenchement ou de déverrouillage. - Absence de la ceinture prévue. - Défaut d’accès aux ceintures dû à la présence d’un chargement ou d’un équipement (exemple housse) ne permettant pas la réalisation du contrôle. Avertisseur sonore et sa commande (Contre Visite) - Absence de son. - Mauvaise fixation de l’avertisseur ou de sa commande. Dispositif antivol (Contre Visite) - Non fonctionnement du système de verrouillage

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

- ORGANES MECANIQUES

  Ne concerne pas le GPL et le GNC (report à la fonction G) Circuit de carburant (Contre Visite) - Ecoulement de liquide avec formation de gouttes. - Ecoulement réapparaissant après essuyage. - Défaut d’accès visuel suite à modification(s) non prévue(s) par le constructeur. Réservoir de carburant (Contre Visite) - Absence, desserrage ou rupture d’au moins un des éléments de fixation du réservoir. - Ecoulement réapparaissant après que la paroi du réservoir ait été essuyée. - Ecoulement permanent de carburant. - Bouchon de réservoir absent ou inopérant. - Remplacement du bouchon par chiffon ou autre objet. - Absence de protection (bouchon, volet, …) de l’embout de remplissage GPL/GNC contre la poussière, la boue et l' eau. - Défaut d’accès visuel suite à modification(s) non prévue(s) par le constructeur. - Ouverture de hayon impossible (sur G.P.L. ou GNC). - Impossibilité d’accès au bouchon du réservoir due à une détérioration de la commande ou du volet.

Carburateur, système d’injection (Contre Visite) - Ecoulement de carburant avec formation de gouttes. - Ecoulement réapparaissant après essuyage. Pompe d’alimentation en carburant (Contre Visite) - Ecoulement de carburant avec formation de gouttes. - Ecoulement réapparaissant après essuyage. Batteries d’accumulateurs de traction (véhicules électriques) (Contre Visite) - Absence, desserrage ou rupture d’au moins un des éléments de fixation. - Ecoulement avec formation de gouttes du fluide de batterie. - Ecoulement réapparaissant après que la paroi du réservoir ait été essuyée. - Absence d’au moins un des bouchons de batteries Collecteur d’échappement (Contre Visite) - Fuite importante entraînant un manque d’étanchéité et/ou une émission anormale de bruit. Canalisation d’échappement (Contre Visite) - Absence, desserrage ou rupture d’au moins deux éléments de fixation consécutifs. - Absence de canalisation, y compris le tube de sortie lorsqu’il est amovible. - Fuite importante entraînant un manque d’étanchéité et/ou une émission anormale de bruit. - Pénétration de fumées ou de gaz d’échappement dans la cabine ou dans l’habitacle du véhicule Silencieux d’échappement (Contre Visite) - Absence, desserrage ou rupture d’au moins un des éléments de fixation. - Fuite importante entraînant un manque d’étanchéité et/ou une émission anormale de bruit. - Absence de silencieux, y compris le tube de sortie lorsqu’il est inamovible.

 

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

POLLUTION, NIVEAU SONORE

 Teneur en CO et valeur du lambda des gaz d’échappement (essence) (Contre Visite) - Valeur de la teneur en CO supérieure aux seuils réglementaires. - Lambda inférieur ou supérieur aux valeurs limites ou spécifiées par le constructeur - Ralenti instable - Ralenti inexistant - Bruit moteur manifestement anormal - Emissions importantes de fumée (quelle que soit la couleur) à l’échappement. - Panne d'essence sur véhicule bi-carburation - Moto-ventilateur ou ventilateur débrayable ne fonctionnant pas ou fonctionnant en permanence - Durits en mauvais état (fendue, percée) - Indicateur de température de liquide de refroidissement dans le rouge ou voyant d’alerte allumé - Fuite sur le circuit de refroidissement y compris échangeur eau et huile - Absence ou rupture de la courroie de ventilateur - Sortie d'échappement absente. - Sortie d'échappement écrasée ne permettant pas l'introduction de la sonde. - Sortie d'échappement modifiée ne permettant pas l'introduction de la sonde ni le montage d'un prolongateur. - Fuite importante sur la ligne d’échappement. - Ecoulement permanent de carburant perturbant le régime moteur et/ou présentant un risque d’incendie - Fuite d'huile importante avec formation de gouttes au niveau des canalisations entrée et/ou sortie du turbo

Opacité des fumées d’échappement (diesel) (Contre Visite) - Valeur d’opacité supérieure au seuil réglementaire ou à la valeur spécifiée par le constructeur - Véhicule déclaré non-conforme par l’opacimètre, dès les deux premières mesures (Valeurs C1 et C2 supérieures à 1,5 fois la valeur limite) - Valeurs C1 à C5 supérieures à la valeur limite applicable. - En présence d’une valeur calculée K inférieure ou égale à 0,5 m-1, différence entre les valeurs maximales et minimales d’opacité (mesures C1 à C5) supérieure ou égale à 3 m-1. Exemple pour véhicule à moteur atmosphérique mis en circulation avant le 1er juillet 2008 : K ≤ 0.5 C1 = 3.00, C2 = 2.0, C3 = 3.5, C4 = 5.0 , C5 = 4.0, C4 [5.0] - C2 [2.0] = 3 - Bruit moteur manifestement anormal. - Auto-rotation du moteur - Anomalie de régulation. - Niveau d’huile inférieur au repère mini. - Niveau d’huile supérieur au repère maxi. - Moto ventilateur ou ventilateur débrayable ne fonctionnant pas ou fonctionnant en permanence. - Absence ou rupture de la courroie du ventilateur. - Durite en mauvais état (fendue, percée). - Indicateur de température du liquide de refroidissement dans le rouge ou voyant d’alerte allumé. - Fuite sur le circuit de refroidissement y compris échangeur eau et huile. - Sortie d'échappement absente. - Sortie d'échappement écrasée ne permettant pas l'introduction de la sonde. - Sortie d'échappement modifiée ne permettant pas l'introduction de la sonde ni le montage d'un prolongateur. - Fuite importante sur la ligne d’échappement. - Ecoulement permanent de carburant perturbant le régime moteur et/ou présentant un risque d’incendie - Fuite d'huile importante avec formation de gouttes au niveau des canalisations entrée et/ou sortie du

 

       Véhicule automobile : contrôle technique : lois 10/06/2014

 

l'examen complet obligatoire à la charge du propriétaire du véhicule et sur sa propre initiative.

Le contrôle technique automobile a été mis en place dans le but d’assurer le bon fonctionnement du véhicule et garantir une parfaite sécurité sur la route

_______________________________________________________________________________

Les véhicules concernés

Le contrôle technique s'applique aux voitures particulières et aux véhicules utilitaires légers et aux camping-cars d'un poids total en charge inférieur ou égal à 3,5 tonnes. Les véhicules de plus de 4 ans sont soumis au contrôle technique qui est renouvelé obligatoirement tous les 2 ans. Le contrôle doit être effectué dans les 6 mois qui précèdent le 4ème anniversaire de la 1ère circulation du véhicule. Cette date figure sur le certificat d’immatriculation. 

________________________________________________________________________________

Le contrôle technique concerne également certains types de véhicules soumis à une réglementation spécifique 

                                   Véhicules Gaz

Depuis le 1er janvier 2011, les véhicules dont le moteur fonctionne au gaz ou au GPL sont soumis à un contrôle spécifique portant sur l’équipement et l’installation du système Gaz/GPL. Le contrôleur doit avoir une qualification spécifique et avoir reçu une formation pour ce type de contrôle.

 

                              Véhicules de collection

Les véhicules de collection, véhicules d’époque ayant plus de 30 ans et possédant un certificat d’immatriculation portant la mention « véhicule de collection », sont soumis à un contrôle technique tous les 5 ans

 

                               Véhicules de dépannage

Ces véhicules doivent passer un contrôle technique 1 an après l’attribution de la carte blanche ou à l’échéance de validité du contrôle technique effectué avant l’attribution de la carte blanche. Sa validité est de 1 an.

 

                        Véhicules pour le transport sanitaire  

Ces véhicules doivent être présentés à un contrôle technique 1 an après la première mise en circulation ou immédiatement si l’utilisation à lieu après ce délai. Sa validité est de 1 an.

 

                                Véhicules Auto-école

Le contrôle est à effectuer 4 ans après la date de première mise en circulation. Sa validité est de 2 ans. Des points de contrôles sont ajoutés au contrôle classique, notamment les panneaux signalétiques, les doubles commandes et la neutralisation de l’accélérateur.

 

                 Taxis et véhicules de tourisme avec chauffeur

Le contrôle technique doit être effectué à la mise en circulation ou immédiatement si l’affectation a lieu après la mise en circulation. Sa validité est de 1 an.

 

       Véhicules de transport public de personnes de moins de 10 places  

Le contrôle doit être réalisé 1 an après la première mise en circulation ou dans les 6 mois avant leur utilisation si elle a lieu plus d’une année après la date de 1ère mise en circulation. Sa validité est de 1 an.

[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[

                 Les modalités du contrôle technique

Le contrôle est une procédure normalisée axée sur les constatations visuelles du contrôleur, aidé des mesures du banc de freinage et de l'analyseur de gaz.

La visite technique complète porte sur 10 fonctions mécaniques déclinées en 124 points de contrôle dont 72 sont soumis à contre visite. Elle est effectuée sans aucun démontage du moteur pour donner un bilan minimum de l'état du véhicule et de sa sécurité.

                                           Les 10 fonctions sont les suivantes :

l'identification du véhicule /  le freinage  /  la direction  / la visibilité  / l'éclairage et la signalisation     / les liaisons au sol  /  la structure de la carrosserie  /  les équipements  /  les organes mécaniques   /  la pollution et le niveau sonore                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      La réglementation évolue régulièrement et de nouveaux points de contrôle peuvent entraîner une contre-visite.     

[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[                                                                                                                                                                         Le procès-verbal

 A l'issue du contrôle, un procès-verbal est établi en double exemplaire. Il mentionne : - la date du contrôle /l'identité du contrôleur / les caractéristiques du véhicule / l' identité du propriétaire.

Un exemplaire du procès-verbal est remis au propriétaire du véhicule.

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Commentaires (4)

nicolas
  • 1. nicolas | 20/01/2015

Contrôle technique d'une voiture particulière, camionnette ou camping-car
Tous les véhicules particuliers (VP), les véhicules utilitaires et les camping-cars dont le poids total autorisé en charge (PTAC) est inférieur ou égal à 3,5 tonnes, doivent être soumis à un contrôle technique périodique effectué par un organisme agréé par l'État. La périodicité de ce contrôle ainsi que son contenu peuvent varier selon qu'il s'agit d'un véhicule de collection ou d'un véhicule roulant au gaz de pétrole liquéfié (GPL) par exemple.

Le contrôle technique concerne tous les véhicules de plus de 4 ans.

Le 1er contrôle doit être effectué dans les 6 mois qui précèdent la date du 4ème anniversaire de la 1ère mise en circulation du véhicule. Les suivants doivent être effectués tous les 2 ans.

Par exemple, pour un véhicule mis en circulation le 1er juillet 2012, le contrôle technique doit avoir lieu entre le 1er janvier 2016 et le 30 juin 2016.

Aucune convocation n'est envoyée, le contrôle est à votre initiative.

À noter : les véhicules de collection (plus de 30 ans d'âge) sont soumis au contrôle technique tous les 5 ans.

Démarche

Où faire le contrôle ?

Vous pouvez faire effectuer le contrôle dans n'importe quel centre de contrôle agréé sur le territoire national.

À savoir : si vous venez d'acquérir un véhicule immatriculé précédemment dans un pays de l'Union européenne, le contrôle technique effectué dans ce pays est toujours valable s'il a moins de 6 mois ; vous n'êtes donc pas tenu de le refaire dans un centre agréé en France.

Quels documents présenter ?

Pour présenter votre véhicule au contrôle technique, vous devez impérativement présenter le certificat d'immatriculation. Une photocopie n'est pas acceptée.

raymond
  • 2. raymond | 26/09/2013

Contrôle technique : dès 7 ans, ce sera tous les ans !

La Commission européenne a présenté un projet de directive visant à harmoniser les pratiques du contrôle technique au sein de l'Union.

Tour de vis en perspective.
Bien des nouveautés sont à signaler dans le programme du futur contrôle technique : tout d’abord, la volonté de Bruxelles de faire examiner les véhicules chaque année une fois 160 000 kilomètres ou 7 ans atteints. Ensuite, la Commission souhaite que tout ce qui circule, hormis les engins agricoles qui roulent à Contrôle technique : dès 7 ans, ce sera tous les ans !moins de 40 km/h, soit vérifié. Un contrôle technique serait ainsi instauré pour les cyclomoteurs, les motos, les voiturettes, mais aussi pour les remorques dont le poids ne dépasse pas 3,5 tonnes.

La Commission justifie ces quelques aménagements par une volonté de lutte contre l’insécurité routière : «Une constatation empirique montre qu’entre les cinq et sixième années du véhicule, le nombre d’accidents graves (avec décès) liés à des défauts mécaniques augmente substantiellement» écrit-elle dans la proposition de directive. Par ailleurs, le fait d’harmoniser les règles du contrôle entre les différents pays de l’UE permettrait de mettre en place une base de données européenne : un moyen efficace de lutte contre la fraude, notamment au kilométrage.

La proposition a logiquement été bien accueillie par Martine Houlière, présidente du réseau Sécuritest et du Syndicat du Contrôle Technique des Véhicules (SCTV) : «Les véhicules les plus âgés sont peut être moins entretenus, le contrôle annuel me Contrôle technique : dès 7 ans, ce sera tous les ans ! parait justifié» explique t-elle, «dépenser 60€ de contrôle pour un véhicule de plus de 7 ans ne me parait pas incongru. C’est de la sécurité des gens dont il s’agit !»
Un enthousiasme relatif qui ne trouve pas forcément écho auprès des motards et de leurs représentants, la Fédération Française des Motards en Colère : «Que le contrôle technique soit une opportunité commerciale, oui. Qu’il apporte quoi que ce soit en terme d’accidentialité, non. Ce sont pas les véhicules qui font les accidents, mais les comportements» souligne l’association. Pour Bruxelles, «8%» des accidents impliquant un motard ont un lien avec un bris mécanique.

raymond
  • 3. raymond | 04/04/2013

Quand effectuer votre premier contrôle ? 


Votre premier contrôle doit être effectué à votre initiative dans les 6 mois précédant le 4e anniversaire de la date de 1re mise en circulation de votre véhicule. Cette date figure sur votre carte grise.


Véhicules concernés en 2013

• Tous les véhicules particuliers ou utilitaires, jusqu’à 3,5 tonnes mis en circulation à partir du 1er janvier 2009.

• Tous les véhicules déjà contrôlés en 2011.

• Tous les véhicules de plus de 4 ans, destinés à la vente, et dont le contrôle date de plus de 6 mois.


Conseil pratique : Pour être sûr de la date de votre prochain contrôle, consultez la date de validité mentionnée sur votre carte grise. 


A retenir absolument...

Votre Contrôle Technique : la validité de votre contrôle est de 2 ans (hors véhicules spécifiques et véhicules de collection).
Votre contre-visite : ne dépassez pas le délai de 2 mois pour l’effectuer. La réglementation ne permet pas de dérogation. Passé ce délai, votre véhicule devra repasser un contrôle complet.



Véhicule Gaz

Depuis le 1er janvier 2011, les véhicules dont l'alimentation du moteur est au gaz ou au GPL sont soumis à un contrôle spécifique portant sur l'équipement et l'installation du système GAZ/GPL.



La durée complète du contrôle technique de ce type de véhicule dure environ 1h30mn.

Le contrôleur doit avoir une qualification spécifique et reçu une formation pour le contrôle de ce type de véhicule.




INFO CONTROLE

Attention ! 
N’attendez pas de convocation

En cas de non-présentation de votre véhicule au contrôle, vous risquez une amende de 135 €.
Avant et après le Contrôle Technique, bien entretenir votre véhicule est essentiel pour votre sécurité ! 



Environnement - Pollution

Vous êtes propriétaire d’un véhicule utilitaire ? Vous devez alors effectuer un contrôle complémentaire pollution, à partir du 10e mois et jusqu’à la fin du 12e mois suivant chaque contrôle obligatoire. Passé le 12e mois, vous risquez une amende.


Le saviez-vous ?

Vous pouvez effectuer un contrôle volontaire, total ou partiel, à tout moment de la vie de votre véhicule.

martine
  • 4. martine | 24/03/2013

les lois a venir (bloquer pour le moment)

Le calendrier de passage au contrôle technique des véhicules devrait être modifié d'ici quelques mois puisqu'on annonce un 4.2.1 au lieu du 4.2.2. Ce qui signifie que tous les véhicules passeront tous les ans dès qu'ils auront 6 ans !

La visite complémentaire pollution qui s'appliquait aux véhicules utilitaires devraient disparaître c'est la bonne nouvelle.

Par contre tous les véhicules qui circulent à plus de 35km/h devraient passer au contrôle technique soit les motos, les caravanes, les remorques, les quads, les voiturettes...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 24/03/2017